Sans titre

Flow Chemistry Europe, Cambridge, 3-4 Mars 2020

Alysophil a participé à la conférence Flow Chemistry Europe qui a eu lieu à Cambridge (UK), dans le charmant cadre du Wellcome Genome Conference Centre de Hinxton, le 3-4 Mars 2020. 

Pour nous cela a été l’occasion d’avoir une vision d’ensemble sur l’application des technologies microfluidiques dans différents domaines de la chimie, dans le milieu académique ainsi que dans l’industrie. Nous avons pu constater que cette approche innovante à la production chimique est en parfait accord avec nos principaux sujets d’intérêt, notamment l’automatisation des procédés, la valorisation des ressources biosourcées et la fabrication de réacteurs microfluidiques adaptés aux exigences des réactions. En outre, l’ensemble des présentations orales et posters, ainsi que les échanges que nous avons eu pendant les deux jours ont été inspirants pour des nouvelles idées pour nos projets futurs.

AI:molécule

Alysophil génère une bibliothèque d’un million de molécules inédites, leurs propriétés et leurs marchés, provenant de ses réseaux neuronaux artificiels

Ce catalogue va permettre à Alysophil de proposer des solutions originales pour répondre aux besoins de ses partenaires dans les secteurs de la défense et de l’espace mais aussi des cosmétiques, des arômes et des parfums

Alysophil SAS, une société qui développe un nouveau concept industriel, basé sur la chimie en flux continu, annonce aujourd’hui la génération d’une bibliothèque d’un million de molécules jamais synthétisées, construite par plusieurs réseaux neuronaux profonds, entrainés depuis 2017. La création de cette base de données s’inscrit dans une approche d’interconnexion de technologies de deep learning et d’une activité industrielle deeptech.

Alysophil vise à développer un nouveau modèle de chimie industrielle basé sur des procédés innovants associés à ses outils d’intelligence artificielle (ALChemAI). Ce projet, mené de bout en bout par l’équipe R&D de Alysophil au profit des équipes industrielles, démontre la possibilité de créer in silico des molécules dédiées à un marché à l’aide d’outils d’IA connectés. Alysophil va pouvoir s’appuyer sur cette base de données pour répondre aux spécifications complexes de ses clients et produire sur la base d’un cycle court les molécules correspondantes à l’aide de synthèses nouvelles rendues possibles par la chimie en flux.

Au-delà des structures moléculaires, la base de données contient leurs propriétés physiques et chimiques, ainsi que des données du type sociétales, économiques ou liées à la perception humaine telles que l’odeur, la toxicologie, l’application potentielle, le secteur économique ou la synthétisabilité. La base sera régulièrement mise à jour, à chaque amélioration de l’algorithme sous-jacent, ainsi que de la disponibilité des nouvelles données d’entrainement des neurones.

« Nous venons de franchir un jalon important pour notre société », explique Philippe Robin, président et co-fondateur d’Alysophil. « Ce catalogue va nous permettre de proposer rapidement des solutions originales pour répondre aux besoins de nos partenaires, tout en définissant des procédés de production à faible impact environnemental que permet la chimie en flux (matières premières bio-sourcées, réduction des solvants, des déchets et de la consommation d’énergie et capacité à produire à plusieurs échelles). Ce travail correspond parfaitement à la mise en pratique de notre slogan : la chimie en flux à la puissance de l’IA. »

Le référentiel a été construit par la convergence entre un générateur moléculaire par espace latent et un ensemble de réseaux de neurones entraînés sur des critères tels que la toxicologie, les propriétés organoleptiques, les secteurs économiques, les marchés, certains de ses modèles étant liés à des algorithmes génétiques. Les technologies utilisées sont en perpétuelle mutation, c’est pourquoi les algorithmes et les résultats sont inscrits sur la blockchain à une date certifiée, prouvant ainsi l’antériorité des travaux.

« Nous nous inscrivons dans le développement agile de molécules multifonctions pour des marchés à très haute exigence en termes d’innovation tels que le secteur défense- aéronautique-espace ou le secteur cosmétiques-arômes-parfums, » souligne Luc Brunet, co-fondateur en charge de la R&D et de l’IA. « Nos partenaires sont des entreprises souvent mondiales, notamment en France, en Europe, ou en Inde et nous souhaitons accompagner de manière concrète la transformation de l’industrie dans les économies de l’OCDE – et notamment aux Etats-Unis – et dans des domaines où nos technologies peuvent conduire à des innovations de ruptures tels que l’électronique ou d’autres utilisateurs de substances et molécules à haute valeur ajoutée. »

S’inscrivant dans une démarche d’industrie du futur, l’avancée annoncée par Alysophil permet de démontrer la pertinence de l’alliance des technologies de deep learning et de la deeptech. C’est effectivement ce qu’envisage le dernier rapport du Ministère de l’économie et des finances : « Dans le domaine de l’intensification des procédés, les mésoréacteurs sont plus économes en ressources que les réactions classiques en batch et l’utilisation de biomasse sur des procédés intensifs se développe. Leur faible encombrement, leur capacité à réduire les risques industriels et leur besoin en CAPEX plus faible que les installations classiques en font un facteur potentiel de réindustrialisation des territoires. » (PROSPECTIVE Industrie du futur – Secteurs de la chimie et du papier-carton : amélioration des outils de production et apport du numérique (Etudes économiques, Ministère de l’économie et des finances – Rapport final), mars 2019 (p.111)

Présentation1

Alysophil a adhéré à BioValley

Alysophil a adhéré au pôle de compétitivité BioValley France pour profiter de synergies et participer à des projets innovants.

En tant que nouvelle adhérente, Alysophil s’est vu proposer de réaliser un portrait chinois. Vous le découvrirez avec le lien ci-dessous.
Vous trouverez également le lien vers notre page dédiée

Alysophil

Alysophil

Sans titre

Flow Chemistry Europe

Alysophil participera à l’événement Flow Chemistry Europe 2020 organisé par la Flow Chemistry Society à Cambridge les 3 et 4 mars 2020.
Venez nous rencontrer !
Nous serons heureux de partager notre vision et notre travail en fusionnant la chimie des flux et l’intelligence artificielle.

https://flowchemistryeurope.com/wp/

Publication sur la production d’Allantoïne en flux

Nos travaux de recherche sur la fabrication en continu de l’Allantoïne viennent d’être publiés. Très belle reconnaissance pour Elena Salvadeo, notre chercheuse, associée à Jean-Christophe Monbaliu directeur du Citos à l’université de Liège Ces travaux consistaient en une première phase. A présent notre équipe va poursuivre les travaux d’innovation sur la synthèse de cette molécule très utilisée en cosmétique. Ce qui se fera notamment au travers de laide financière apportée par la région Grand Est.

Publication: https://link.springer.com/article/10.1007/s41981-019-00056-7

Abstract:

Allantoin is a commodity molecule widely used in cosmetic and pharmaceutical industry for its moisturizing properties. Although allantoin is a naturally occurring compound, its extraction is not economically viable on the industrial scale. Its production relies on urea and glyoxylic acid as starting materials. Current methods need long reaction times and use additives that raise safety and environmental issues. This work presents a novel process toward allantoin that uses Design of Experiments (DoE) and flow chemistry techniques. Intensified continuous flow conditions enable the preparation of high purity allantoin with a productivity of isolated product of 4.65 g h−1. The research of alternative and more environmental friendly additives for the preparation of allantoin emphasizes that glyoxylic acid itself (in slight excess) is an effective catalyst for the reaction, paving the way to the development of more sustainable synthetic processes.

Présentation1

La Région Grand Est apporte son soutien à Alysophil

La région Grand Est vient de valider l’allocation de l’ « aide R&D » à la société Alysophil incubée chez Semia. Cette décision nous réjouit pour 3 raisons. Elle démontre en effet la volonté régionale de faciliter l’émergence de solutions innovantes. Le projet Alysophil est perçu très positivement au sein de l’écosystème régional. Enfin, cela va nous permettre d’accélérer le développement de la société et notamment le recrutement de talents. Alysophil s’est également vu attribuer récemment un prêt d’amorçage par la BPI France Alsace ce qui constitue une aide précieuse supplémentaire. Progressivement notre vision se met en place pour une nouvelle chimie industrielle bio-mimétique.

Diapositive1

Alysophil se met au scrum

Dans le cadre d’un projet, nous avons intégré la méthode Scrum issue du manifeste Agile.  Cette méthode, initialement développée pour le monde informatique, a vu son champ d’application s’élargir du fait de sa pertinence pour la gestion des projets importants.

En quelques mots, le méthode Scrum permet de maximiser le résultat d’un projet grâce à une approche adaptative et itérative des solutions tout en étant efficace.

Pour cela la spécification du produit est décrite de manière très explicite (product backlog) par le product owner puis prise en charge par son binôme, le scrum master, qui va coordonner les travaux.

Pour atteindre la cible, des objectifs sont définis sous forme de sprints. Il s’agit de working packages précis et limités dans le temps. Une revue est effectuée à l’issue de chaque sprint puis le sprint suivant est défini.

Cette méthode permet de s’arrêter à tout moment si l’on estime que la solution est suffisante d’un point de vue fonctionnalité vs coût de développement. Ce qui en fait son originalité et évite la recherche de la solution idéale au détriment du coût d’obtention.

D’une manière surprenante, elle s’adapte parfaitement aux travaux de développement dans le domaine chimique. En effet, les prescripteurs ont tendance à définir une liste de spécifications relativement étendue, rendant l’atteinte du produit idéal relativement complexe. Avec la méthode Scrum, il est possible de challenger ces spécifications à la vue des résultats obtenus au cours des différents sprints et à un moment donné de se satisfaire de la solution par rapport aux coûts employés.

Cette démarche est une approche frugale du développement et permet d’éviter de payer pour ce que l’on n’a pas forcément besoin.

Chez Alysophil, la méthode a été intégrée à nos pratiques et nos collaborateurs formés, ce qui nous permet de la proposer comme méthodologie de travail à nos partenaires.

Vous trouverez des descriptifs dans les liens ci-dessous.
https://agiliste.fr/guide-de-demarrage-scrum/#Pr-requis-recommand-s

https://youtu.be/ktjxKCt82gc
https://fr.wikipedia.org/wiki/Scrum_(développement)

Linkedin

Deep Tech Pioneer

Parmi 5000 participants de 128 pays, Alysophil a été sélectionnée Deep Tech Pioneer dans le challenge Hello Tomorrow. C’est une nouvelle reconnaissance de nos idées! L’aventure se poursuit. Venez à notre rencontre les 12 et 13 mars 2020 au sommet Hello Tomorrow qui se tiendra à Paris. https://hello-tomorrow.org/summit/